en-tete
Logo twitterLogo FacebookLogo RSS

Entretien avec Maryline ELIOT, expert-comptable et commissaire aux comptes

Newsletter n°4 - juin 2012

 

logo ELIOT Maryline et Georges-Henri ELIOT ont créé le cabinet Eliot en septembre 2009 à Compiègne en tant qu’experts-comptables et commissaires aux comptes. Ils ont souhaité mettre à profit leur expérience de « jeunes créateurs » pour les entrepreneurs. Aujourd’hui, le cabinet gère environ 40 dossiers clients par an.

 

Service économie CCPV : Quelle est la différence entre un comptable et un expert-comptable ?

 

Maryline ELIOT : Un comptable est un salarié d’une entreprise. Il gère la comptabilité de la structure qui l’emploie. Il est diplômé d’un BEP comptabilité. Un expert-comptable a un bac +8. Sa profession est régie par l’ordre des experts-comptables. Cela lui donne le droit de proposer ses services au sein d’une structure indépendante.
Une entreprise importante peut avoir un comptable en interne, pour les opérations courantes, et faire appel à un expert-comptable pour le bilan de fin d’année.

 

SE CCPV : Quel est le métier de l’expert-comptable ?

 

ME : L’expert-comptable est présent tout au long de la vie de l’entreprise.
Il reçoit les créateurs pour chiffrer les investissements, rédiger les statuts et les documents juridiques. Il suit ensuite l’entreprise pour sa comptabilité et ses obligations fiscales.
Il peut avoir une mission de tenue, à savoir suivre mensuellement les comptes de l’entreprise (factures, créances, fiches de paie, calcul des cotisations sociales et de la TVA) ou, une mission de révision, c’est-à-dire une tenue annuelle pour l’élaboration du bilan de l’année écoulée.
Depuis 2012, l’ordre des experts-comptables nous a autorisés à proposer des services aux particuliers. Nous pouvons intervenir par exemple pour le calcul des impôts sur le revenu ou de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF).

 

SE CCPV : Vous êtes également commissaire aux comptes ? Quel est votre travail ?

 

ME : Un expert-comptable peut également être commissaire aux comptes. Une entreprise peut alors faire appel au cabinet dans le cadre d’audits. Il peut s’agir d’audit légal (des comptes) ou d’audit contractuel (relationnel).

 

SE CCPV : Etes-vous lié par un contrat avec votre client ?

 

ME : Nous sommes liés par une lettre de mission mise en place au début de notre collaboration. Elle est valable un an avec tacite reconduction. Cette lettre reprend les tâches de l’expert-comptable, les obligations du client, ainsi que les honoraires évalués sur le nombre d’heures de travail alloué à l’entreprise.

 

SE CCPV : Combien ça coûte ?

 

ME : Le montant des honoraires varie en fonction de la taille de l’entreprise et donc de la masse de travail estimée dans la lettre de mission. Le tarif horaire est différent s’il s’agit d’heure de tenue comptable, technique ou de conseil. Nous arrivons à une moyenne de 60 € de l’heure.

 

SE CCPV : Dans votre activité, quelles sont les périodes les plus chargées?

 

ME : Une entreprise qui clôture son bilan au 31 décembre doit le transmettre au plus tard le 30 avril de l’année suivante. Il y a donc un pic d’activité de janvier à mai.

 

SE CCPV : Vous avez aussi d’autres activités. Vous êtes, par exemple, membre du Club des Jeunes Experts-Comptables, qu’est-ce que c’est ?

 

ME : Il s’agit d’un réseau qui regroupe des experts-comptables ayant créé leur activité récemment. Ce club permet de faire partie d’un réseau de professionnels. Celui-ci peut être amené à intervenir pour du conseil auprès de professionnels et de particuliers. Nous participons, par exemple, aux salons de la création et de la reprise d’entreprise. Nous animons des ateliers, comme à la pépinière du Plessis-Belleville (NDLR : l’Espace Valois Entreprendre) ou des permanences à Noyon sur des thématiques telles que : « comment remplir sa déclaration ».

 

SE CCPV : Quelle est la clé d’un bon expert-comptable ?

 

ME : Nous aidons des TPE qui deviendront peut-être de grosses entreprises, il faut savoir les conseiller et évoluer avec elles. Il faut être à leur écoute.

 

Contact :

 

Cabinet Eliot
14 Rue du Fonds Pernant (centre d’affaires Technopolis)
60200 Compiègne
03.44.86.62.79
m.eliot@cabinet-eliot.fr

Sortir en Valois