Voie verte du Pays de Valois

Prenez le temps de vous ressourcer en parcourant la voie verte.

Voie-verte-2018
 
Cet aménagement de 18 km, inauguré en septembre 2017, emprunte en grande partie le tracé de l’ancienne voie ferrée entre Ormoy-Villers et Mareuil-sur-Ourcq. Le site est idéal pour se promener en toute sécurité puisque les véhicules motorisés y sont interdits. Piétons, cyclistes et rollers se partagent une voie en enrobé de 3 mètres de large. Quant aux cavaliers, ils cheminent sur une piste parallèle qui repose sur le terrain naturel.

La voie est le témoin d’un riche passé ferroviaire : admirez les nombreux ouvrages d’art qui jalonnent la voie, les voûtes sur le territoire de Boullarre, les fossés en briques minutieusement taillées, qui étaient ensevelis sous la végétation et qui sont maintenant apparents.

Suivez le rail lorsque celui-ci est encore existant et conservé et flânez le long des maisons de garde barrière et des haltes qui sont toutes devenues des maisons d’habitation, il en est de même des anciennes gares de Boissy-Lévignen, Betz et Antilly.

L’ancien abri voyageurs de Betz, en ruines, va quant à lui reprendre vie grâce à l’action d’une association de sauvegarde du patrimoine, férue de vieilles pierres.

Venez découvrir le milieu naturel du territoire !

La voie verte offre des paysages variés : forêts, champs… milieux dans lesquels la faune et la flore sont préservées.

Partenaires financiers pour l’acquisition du délaissé ferroviaire, les études et l’aménagement : Région et Conseil Départemental de l’Oise. Des fonds européens sont par ailleurs sollicités.

Comment accéder à la Voie Verte ?

Les 4 entrées principales équipées de parking, se trouvent à Rouville, Boissy-Lévignen, près de la RN2, à Betz, place de l'ancienne Gare et à Mareuil-sur-Ourcq à proximité de la RD 936.

Depuis la gare de Mareuil-sur-Ourcq : aménagement d’une piste le long de la RD 936 pour rejoindre la voie verte.

Croisement de la RN2 : Pour des raisons de sécurité, seuls les cyclistes et les piétons sont autorisés à traverser la RN2. Les cavaliers sont invités à emprunter les chemins ruraux des alentours. 

 

Des aménagements à venir

Préservation du patrimoine naturel
En partenariat avec le Conservatoire d’Espaces Naturels, les landes et les zones humides remarquables présentes sur le tracé de la voie seront préservées avec l’installation de lisses en bois et cordes et l’implantation d’une barrière végétale (haies d’épineux). Des panneaux informatifs seront également posés afin de sensibiliser le public aux enjeux et au respect du patrimoine.

SUR LA VOIE VERTE…
LES BONS GESTES POUR UNE PROMENADE SEREINE

  • Je n’utilise pas de véhicules à moteur.
  • Je prends soin des équipements mis à ma disposition.
  • Je jette mes déchets dans les poubelles prévues à cet effet.
  • Je respecte les autres usagers.
  • Je ralentis lorsque je croise d’autres usagers.
  • Je tiens mon chien en laisse.
  • Je préserve la faune et la flore.
  • Je respecte les propriétés privées. 

Promenons-nous dans le Valois en un clic !

Découvrez la Voie Verte du Pays de Valois et l'offre des sentiers sur le territoire sur une carte interactive : consulter la carte interactive !

 

 

Avide de découvertes sur la Voie Verte

Vous vous y promenez, vous y faites du vélo ou de la course à pied, mais vous y êtes-vous déjà arrêté pour découvrir ses richesses ? La Voie Verte  vous offre bien plus qu’un parcours, c’est un livre d’histoires et de biodiversité. Prochainement, des panneaux d’information y seront installés. Découvrez en avant-première ce qu'ils dévoileront :

De la voie ferrée à la Voie Verte

La ligne de chemin de fer entre Ormoy-Villers et Mareuil-sur-Ourcq a été construite entre 1892 et 1894. Cette ligne permettait le déplacement des  habitants, la desserte d’établissements industriels et le transport de marchandises. Longtemps laissée à l’abandon, elle a été aménagée en voie verte par la Communauté de Communes du Pays de Valois et inaugurée en septembre 2017.

Chênaie-charmaie et faune à Mareuil-sur-Ourcq

Les chênaies-charmaies, des buttes boisées

L’association du chêne et du charme est héritée de plusieurs siècles de pratiques sylvicoles ayant favorisé un taillis de charme pour le bois de  chauffage et une futaie de chêne pour le bois d‘oeuvre. Les chênes et les charmes offrent un ombrage et une certaine fraîcheur. Les anémones sylvies, les jonquilles et les jacinthes des bois apportent des touches colorées de blanc, de jaune puis de violet entre mars et avril. La chênaie-charmaie est la forêt qui offre la plus grande biodiversité végétale dans la strate herbacée. 

Faune des chênaies-charmaies

La chênaie-charmaie, comme l’ensemble des forêts feuillues vieillissantes, est particulièrement favorable à la grande faune forestière : cerfs, sangliers, chevreuils. Il y a peu, les lisières de  ces forêts étaient encore fréquentées par le chat forestier. Chez les oiseaux, certains pics comme le Pic noir et le Pic mar, mais aussi le Rouge-Queue à front blanc exploitent les arbres  dépérissant, tandis que le petit sylvain, papillon forestier, exploite les sous-bois et allées riches en  chèvrefeuille.